Quelle est l'importance du respect des droits de l'homme ?

L’homme en tant qu’être humain a une dignité qui doit être préservée pour garantir une société juste et harmonieuse. C’est un devoir imposé à tous les gouvernements du monde par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée par l’assemblée générale de l’ONU en 1948. Voici un tour d'horizon sur l’importance que revêt le respect de ces droits pour notre société.

Bâtir une société inclusive

Le respect des droits de l’homme est un concept à la base de toutes les sociétés inclusives. En vertu du droit de s’investir dans les affaires publiques, le citoyen d’une nation qui n’enfreint pas la loi ne doit pas être exclu des processus de développement de son pays. Aucun pays ne peut réellement évoluer si les droits des uns et des autres sont bannis ou violés. Les gouvernements doivent donc assurer la protection de ces droits à tous leurs citoyens sans distinction de :

  • sexe,
  • race,
  • religion,
  • fortune,
  • d’opinion politique ou religieuse.

Que ce soit sur un plan civil, politique, culturel ou social, les droits de l’homme se doivent d’être reconnus et protégés. Ce n’est qu’à ce prix que les Nations pourront véritablement se développer.

Instaurer une société juste

Au cœur des polémiques qui entourent le respect des droits de l’homme, on retrouve la question de la justice et de l’égalité des droits humains. Une nation dans laquelle certains citoyens sont lésés et d’autres privilégiés ne peut avancer efficacement à cause des goulots d’étranglement qu’engendrent les inégalités entre les sujets. La justice devrait être équitable pour tous afin de créer une société pacifique.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et ses corollaires répartissent les droits de l’homme en trois catégories. Elles se présentent comme suit :

 

Droits civils et politiques

Droits économiques, sociaux et culturels

Droits collectifs et solidaires

Droit à la vie

Droit au travail

Droit au développement

Droit à la liberté de pensée

Droit à des conditions de travail équitables et favorables

Droit à la paix

Droit à la liberté d’opinion et d’expression

Droit à la sécurité sociale

Droit à un environnement sain

Droit à la liberté de conscience et de religion

Droit à un mode de vie convenable

Droit à l’auto-détermination

Liberté de réunion et d’association

Droit à la santé

Droit à l’assistance humanitaire

Droit à un procès équitable

Droit à la formation

 

Droit à la personnalité juridique

Protection de la mère et de l’enfant

 

Droit à la protection contre les disparitions forcées et la torture

Droit de s’organiser en syndicats

 

Droit de prétendre aux fonctions publiques de son pays

Droit à un logement

 

Droit de s’investir dans les affaires publiques

  

Ainsi, tous les hommes naissent libres et devraient jouir des mêmes faveurs devant la loi et les juridictions.

Garantir la sécurité des peuples

L’État est le garant de la sécurité de ses citoyens et doit donc veiller à ce qu’ils soient tous traités de la même manière. La non-reconnaissance des droits humains conduit parfois à des actes barbares et à un extrémisme violent. Plus récemment, la violation de la dignité humaine a donné place à une forme plus grave de la barbarie : le terrorisme. Ce dernier est encouragé en grande partie par la privation des droits des uns au détriment des autres.

Les actes terroristes et les attentats perpétrés çà et là instaurent un état d’instabilité du point de vue sécuritaire tant pour les Etats que pour les peuples. Ébranlés par la peur, les citoyens fuiront vers d’autres horizons qu’ils jugent plus sûrs. Là encore, ce sont les plus vulnérables qui en pâtissent. En respectant les droits de l’homme, les gouvernements mettent en place les conditions favorables à la sûreté de leur territoire.

Créer un climat favorable à la paix

La paix passe par le respect des droits de l’homme. L’individu ne se met en conflit avec ses pairs le plus souvent que lorsque ses droits sont bafoués. Ainsi, le meilleur moyen de garantir une paix véritable est de mettre en place les mécanismes qui éliminent la discrimination sous toutes ses formes.

Les gouvernements ne devraient pas compromettre les droits de leurs peuples pour des intérêts quelconques. Ils se doivent de protéger leurs concitoyens pour instaurer un climat pacifique et une société dépourvue de toute violence. Il apparaît opportun et non négociable que les États remplissent les obligations qui sont les leurs envers leurs peuples pour éviter des troubles à l’ordre public de tout genre.